Projet de loi pour aider les Canadiens en tournée à entrer aux États-Unis

Comme rapporté récemment, les retards dans le traitement des demandes de visa par les centres de services des U.S. Citizenship and Immigration Services (USCIS) sont devenus un problème majeur pour les artistes canadiens en tournée et pour les promoteurs américains. Afin de tenter de résoudre ce problème, un projet de loi bipartite a récemment été présenté au Congrès.

Le projet de loi « Bringing Entertainment Artists to the States » (BEATS) a pour objectif de simplifier le processus pour que les artistes canadiens obtiennent une approbation P-2.

La loi BEATS permettrait aux artistes canadiens de déposer une requête P-2 au moment d’entrer aux États-Unis auprès d’un agent d’immigration dans n’importe quel point d’entrée de classe A situé le long de la frontière entre les États-Unis et le Canada, ou à n’importe quel poste de prédédouanement dans un aéroport canadien. La loi permettrait aussi aux artistes canadiens de modifier les dates et les salles de spectacles listées dans la requête originale. La seule condition est que le nombre de spectacles supplémentaires ne pourrait pas représenter plus qu’un tiers du nombre de spectacles listés dans la requête originale.

Le projet de loi a toutefois ses limites. Tout d’abord, il n’aiderait que les artistes canadiens qui font une demande de visa dans le cadre des ententes P-2 de réciprocité avec l’American Federation of Musicians et Actors’ Equity. Ensuite, les artistes qui choisiraient de présenter leur demande à un point d’entrée courraient le risque de voir cette dernière refusée par un douanier, ce qui forcerait des annulations de dernière minute. Enfin, il est peu probable que le congrès adopte la loi avant les élections de novembre.

Malgré tout, le projet de loi BEATS, tout comme le projet de loi Arts Require Timely Service, constitue un pas en avant pour sensibiliser les élus aux défis reliés à l’immigration auxquels font face les artistes canadiens en tournée aux États-Unis.

La classification P-2 s’adresse aux artistes qui, individuellement ou en groupe (incluant le personnel de soutien essentiel), donnent des spectacles aux États-Unis dans le cadre d’une entente de réciprocité bilatérale. Les seules ententes P-2 en cours dépendent de l’American Federation of Musicians (avec la Fédération canadienne des musiciens) et de l’Actors’ Equity (avec la Canadian Actors’ Equity Association).

Lire la suite (en anglais)

Sources : Canadian Independent Music Association et Canadian Federation of Musicians

Merci à la CAPACOA de nous avoir fourni ces informations.